jeudi 7 avril 2016

Comment j'ai découvert que j'étais enceinte

Test positif du 9/01/2016

Samedi 9 janvier 2016 : le jour où j'ai souri puis déchanté (et si le test n'avait pas bien marché?)
J'ai acheté un test de grossesse premier prix en grande surface et je l'ai fait le jour-même : il était positif. Toutefois j'ai toute de suite remis en cause ce résultat -probablement car je n'étais psychologiquement pas prête à tomber enceinte- en me basant sur différents éléments: je n'avais pas vérifié que la fenêtre d'affichage était bien vierge avant de faire le test, je l'avais fait en fin d'après-midi au lieu de le faire au matin comme recommandé, le + était apparu trop vite à mon goût (5 secondes), la bande horizontale du + (celle qui indique véritablement si l'on est enceinte) était plus foncée que la banque verticale (qui sert en quelque sorte de témoin), c'était un test premier prix... Et pourtant, quand j'ai vu le +, j'avais un drôle de sourire aux lèvres car, bien que je n'avais nullement prévu de tomber enceinte, l'idée de porter la vie m'a décoché un sourire heureux.

Lundi 11 janvier 2016 : le jour où j'ai vraiment accepté l'idée d'être enceinte

J'avais rendez-vous dans un centre médical pour femmes (un peu comme notre planning familial français) pour faire un test de grossesse théoriquement plus fiable que ceux vendus en grandes surfaces. C'est une des conseillères du centre qui s'est s'occupé de la réalisation du test (je n'ai eu qu'à faire pipi dans un petit pot, elle s'est chargée du reste) et il était positif. Je ne pouvais bien sur pas raisonnablement nier une seconde fois l'évidence et c'est donc le lundi 11 janvier que j'ai vraiment intégré que j'étais enceinte. Sous les conseils de l'infirmière et car mon copain et moi ne savions pas encore si nous désirions garder le bébé, j'ai pris rendez-vous pour une échographie (afin de vérifier qu'il ne s'agisse pas d'une grossesse molaire ou extra-utérine).

Jeudi 14 janvier 2016 : le premier jour où je T'ai vu
Rendez-vous dans un autre centre. J'ai du refaire un test de grossesse pour que le centre s'assure que j'étais bel et bien enceinte. Test positif et entretien avec une infirmière qui m'a demandé la date de mes dernières règles (aux alentours de mi-décembre). Elle m'a alors dit qu'elle ne pouvait pas réaliser d'échographie car je serais théoriquement bien en dessous des 6 semaines de grossesse (environ 4 semaines de grossesse) et qu'elle ne verrait probablement rien à l'échographie (politique du centre). Toutefois, après discussion avec son responsable, elle a finalement consenti à me faire l'échographie. Résultat : j'étais en fait enceinte de 9 semaines.  Alors que je m'attendais à ne rien pouvoir discerner sur l'écran, j'ai pu voir un petit bébé bouger et même entendre un cœur qui bat... Un choc en quelque sorte. Tout semblait donc parfaitement normal (grossesse bien implantée qui aurait naturellement suivi son cours) et nous devions donc prendre une décision : garder cet enfant ou avorter.

Vendredi 22 janvier 2016 : le choix est fait 

Nous avons décidé de Te garder, Toi petit coquin qui te cachait dans mon ventre depuis le 23 novembre (date estimée de début de grossesse). Tu changeais déjà tout nos projets (annulation d'un semestre au Brésil à cause du virus Zika, à seulement 3 semaines du départ quand tout était déjà arrangé) et nous t'aimions déjà.

Le lendemain, nous sommes allés lui acheter un trousseau de naissance chez Primark (pyjama, body, bonnet et bavoir), un peu comme un petit cadeau symbolique pour concrétiser notre décision et Lui souhaiter officiellement la bienvenue dans notre vie.

Premiers achats pour le bébé (23/01/2016)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire